Avec la DB Speedback, devenir son propre constructeur est presque un jeu d'enfant.
Environ dix-huit mois auront été nécessaires pour donner naissance à la première DB Speedback qui ne peut pas renier son pedigree britannique. La voiture conçue et assemblée à la main à Coventry, sous la supervision du chef designer de David Brown Automotive, Alan Mobberley, sera présentée au public pour la première fois à Monaco du 17 au 20 avril pendant le salon Top Marques. Tant au niveau de la motorisation que des finitions, le niveau de personnalisation est infini. (© Envisage Group 2014)

DB Speedback : le rêve devenu réalité d’une super-car taillée sur mesure

LONDRES, 31 MARS 2014, LXRV –  L’homme d’affaires britannique David Brown, fondateur éponyme de la nouvelle marque automobile ayant pour ambition de réinventer la voiture de sport du 21e siècle, a dévoilé il y a quelques jours depuis Londres les premières photos de son projet finalisé sous le nom de « Speedback ». Le coupé 2+2, motorisé par le nouveau V8 Jaguar de 5 litres, adopte un design qui fait penser immédiatement à celui de l’Aston Martin DB5, modèle à tout jamais lié au célèbre espion de Sa Majesté, James Bond 007, alias Sean Connery, qui apparaît à son volant dans les films Goldfinger et Opération tonnerre (Thunderball) sortis respectivement en 1964 et 1965 .

« Le nom de Speedback reflète parfaitement la volonté de concevoir un modèle dans la plus pure tradition des GT, tout comme il fait écho à sa silhouette sophistiquée de véhicule assemblé à la main » explique David Brown qui parle aussi de « la concrétisation d’un rêve ». Et c’est sans doute ce qu’il y a de plus intéressant à propos de cette Speedback : elle démontre que la création d’une voiture taillée sur mesure est presque un jeu d’enfant.

« Les nouveaux procédés comme le prototypage rapide, le design 3D assisté par ordinateur et la fabrication laser ont fait leur preuve en Formule 1 et permettent en effet de donner vie à ses rêves automobiles, dans toutes les matières et dans tous les styles » confirme la société britannique Envisage Group qui a utilisé toutes ces techniques pour dessiner et produire la Speedback. Le directeur, Alastair Cattrell, explique : « Avant, une voiture sur mesure supposait des compromis importants de la part de son propriétaire qui ne bénéficiait pas forcément de tout le raffinement, la sécurité et la technologie offerts par un modèle de série conçu après des milliards d’euros de recherche et développement. Notre nouvelle approche ne nécessite plus que l’on fasse de tels compromis et offre vraiment la possibilité à une certaine élite de concevoir la super-car de ses rêves sur la base d’un châssis prestigieux signé Aston Martin, Bentley, Jaguar, Range Rover ou encore Rolls-Royce. C’est l’expression ultime de l’individualité automobile. »

Les premières expériences publiques seront menées du 17 au 20 avril à Monaco pendant le salon Top Marques où le directeur du style d’Envisage Group, Ian Nisbett, lui-même ancien designer du groupe Jaguar Land-Rover, fera tester le studio virtuel 3D à quelques prospects choisis, triés sur le volet, ayant les moyens de leur rêve d’enfant : à partir de 1,5 million de livres ou 1,8 million d’euros. Le prix pour devenir son propre constructeur automobile.

Luxe Revue



Commenter cet article

(requis)

(requis)