Sur le toit de l'hôtel The Peninsula à Hong Kong. L'île chinoise, qui comptait 238000 millionnaires en 2013 et affiche la plus forte densité de la planète en nombre de milliardaires au kilomètre carré, s'impose peu à peu avec Singapour comme l'un des centres offshore préférés des « nouveaux mondes. » (© The Hong-Kong and Shanghai Hotels, Limited - HSH)

En 2013, la richesse privée a fabriqué chaque jour 52,8 milliards de dollars

PARIS, 11 JUIN 2014, LXRV – En 2013, la richesse mondiale privée a progressé au rythme de 52,8 milliards de dollars par jour et créé quotidiennement 7123 nouveaux millionnaires en dollars (2,6 millions dans l’année), indique la dernière étude diffusée en ligne par The Boston Consulting Group (BCG) intitulée « Global Wealth 2014: Riding a Wave of Growth ». Sous l’effet de cette accélération de croissance estimée à +14,6% par rapport à 2012 qui enregistrait déjà une hausse de +7,8%, la richesse mondiale atteint désormais le volume mondial de 152000 milliards de dollars. La définition de la richesse dans l’étude du BCG comprend les avoirs en liquide ou en dépôts, les actions et produits financiers.

Avec un montant de 50300 milliards de dollars en progression de +15,6%, l’Amérique du Nord reste la première région source, créant plus de 18 milliards de dollars chaque jour.

La plus forte hausse est enregistrée en Asie-Pacifique, hors Japon, qui affiche un taux de +30,5% pour un volume de 37000 milliards de dollars, suivie par l’Europe de l’Est (+17,2%, 2700 milliards de dollars), l’Amérique du Nord, l’Amérique latine (+11,1%, 3900 milliards), le Moyen Orient et l’Afrique (+11,6%, 5200 milliards).

L’Europe de l’ouest (+5,2%, 37900 milliards) et le Japon (+4,8%, 15000 milliards) sont les deux seules zones à ne pas enregistrer des taux à deux chiffres.

Les facteurs clés de cette croissance, pour la deuxième année consécutive, se trouvent dans les performances des marchés boursiers et la création de nouvelles fortunes dans les « économies en développement rapide ».

« Une chose est sûre : plus de gens deviennent plus riches, le nombre total de foyers millionnaires atteignant l’estimation de 16,3 millions en 2013 contre 13,7 millions en 2012, soit 1,1% de tous les foyers de la planète » souligne BCG. Le plus grand nombre se trouve aux États-Unis (7,1 millions), en Chine (2,3 millions), au Japon (1,2 million), au Royaume-Uni (513000), en Suisse (435000), Allemagne (386000), au Canada (384000), à Taïwan (329000), en Italie (281000), France (274000), à Hong Kong (238000), aux Pays-Bas (238000), en Russie (213000), Australie (195000) et Inde (175000).

La plus forte densité de ménages millionnaires se trouve au Qatar (17,5%), en Suisse (12,7%), à Singapour (10%).

Les États-Unis sont toujours la patrie du plus grand nombre (4754) de foyers disposant d’une fortune supérieure à 100 millions de dollars, devant le Royaume Uni (1044) et la Chine (983). La France pointe à la sixième place avec 472 ménages.

Les États-Unis compte toujours aussi le plus grand nombre de milliardaires, mais la plus forte densité se trouve à Hong Kong et en Suisse, ce dernier pays restant aussi la première destination mondiale en terme de dépôts et placements de non-résidents avec 2300 milliards de dollars d’avoirs estimés en 2013 (26% du volume total mondial), devant Hong Kong / Singapour (16%) et les Caraïbes / Panama.

« À long terme, la position de la Suisse en tant que premier centre financier offshore sera concurrencée par la montée en puissance de Singapour et de Hong Kong qui accapareront 20% du marché mondial en 2018 » indique BCG, qui précise : « les avoirs en provenance des nouveaux mondes comme l’Asie Pacifique, le Moyen-Orient et l’Amérique latine, qui représentent aujourd’hui un tiers des volumes déposés dans les banques suisses, va continuer de croître tandis que la part des avoirs appartenant aux vieux mondes (Europe et États-Unis, ndlr) va décliner. »

Sur la période des 5 ans à venir, la richesse mondiale privée va augmenter chaque année de +5,4% pour atteindre le volume de 198200 milliards de dollars en 2018, soit un rythme de 25,3 milliards de dollars supplémentaires chaque jour. À cette date, l’Asie Pacifique, hors Japon, sera devenue la région leader avec une richesse privée totale estimée à 61000 milliards de dollars devant l’Amérique du nord (59100 milliards) et l’Europe de l’Ouest (44600 milliards). Les États-Unis seront toujours le premier pays de la planète avec un total estimé à 54000 milliards de dollars, mais la Chine ne sera plus très loin avec 40000 milliards de dollars, volume en hausse de +84%.

Un autre nouveau monde fera une entrée remarquée en 2018 dans le top 10 à la septième place de la richesse privée : l’Inde. Ce pays-continent, crédité d’un montant de 5000 milliards de dollars en hausse de +129%, se retrouvera juste derrière la France avec 7000 milliards de dollars.

Luxe Revue



Commenter cet article

(requis)

(requis)