Future Concept Feadship Royale
Un palais flottant dont la transparence de verre illustre à la fois celle de la gouvernance des Pays-Bas et la maîtrise industrielle de cette matière par Feadship, chantier figurant dans le top 5 mondial des constructeurs de grandes unités en 2012. Le prototype dévoilé pendant le Monaco Yacht Show 2013 sera aussi exposé au Fort Lauderdale International Boat Show qui débute fin octobre. (© Feadship 2013)

Feadship imagine un méga-yacht royal

HAARLEM (PAYS-BAS), 01 OCTOBRE 2013, LXRV – Le chantier néerlandais Feadship Holland s’est livré à un pur exercice de style en imaginant quel méga-yacht pourrait convenir au nouveau couple royal des Pays-Bas, le prince héritier Willem-Alexander couronné le 30 avril 2013 et son épouse, la reine Maxima. Le plus jeune des souverains européens, âgé de 46 ans, avait aussitôt déclaré vouloir être un « monarque du XXIe siècle ». Les designers ont donc souhaité exaucer son vœu en dessinant un yacht tout en transparence de verre, reflétant à la fois le glamour et la modernité du successeur au trône des Pays-Bas. Baptisé « Future Concept Feadship Royale », le projet se veut aussi le navire ambassadeur du savoir-faire industriel néerlandais. Avec vingt unités construites en 2012 pour un montant total de 936 millions d’euros, les Pays-Bas représentent le premier chiffre d’affaires mondial de la construction de super-yachts. En nombre, le pays est deuxième derrière l’Italie.

Au mois de juin, Feadship a mis à l’eau un méga-yacht de 62m baptisé Sea Owl à la signature visuelle bicolore unique : coque jade et superstructure nacre. Dessiné par Andrew Winch, le navire a été présenté comme l’un des projets les plus personnalisés jamais imaginés. Dans l’année, le chantier a aussi lancé son plus grand navire jamais construit, le projet « Dream » rebaptisé Madame Gu, d’une longueur de 99m, et vendu un yacht de 45m à un particulier chinois qui a demandé à être livré avant le nouvel an placé sous le signe du cheval en 2014.

En 2012, Feadship faisait partie des quinze premiers chantiers mondiaux avec trois unités livrées pour un total cumulé de 224 mètres, soit une moyenne de 74,6m par bateau. Parmi les méga-yachts mis à l’eau cette année-là, le Vénus du cofondateur d’Apple, Steve Jobs, d’une longueur de 78m dessiné par le designer français Philippe Starck.

Luxe Revue



Commenter cet article

(requis)

(requis)