LXRV PHOTO MONACO IMMOBILIER LUXE
Avec son soleil et ses infrastructures haut de gamme, notamment celles adaptées au secteur des super-yachts, la Méditerranée reste la destination préférée des individus fortunés pour l'acquisition d'une résidence secondaire. Ici, une vue de Monaco en 2011. Prix moyen d'un bien recherché par les investisseurs dans la Principauté : 24 millions de dollars. (© Mercedes Amg Petronas 2013)

Géographie des enclaves de luxe

PARIS, 14 OCTOBRE 2013, LXRV – La Côte d’Azur en France, la Sardaigne en Italie et Saint-Barth dans les Antilles françaises sont par ordre d’importance les trois premières destinations préférées pour l’acquisition d’une résidence de villégiature par les personnes disposant d’un patrimoine supérieur à trente millions de dollars, indique la dernière livraison du rapport Candy GPS produit en partenariat avec Deutsche Asset & Wealth Management et Savills World Research. Le prix moyen d’une propriété de cinq chambres sur la riviera est estimé à 28,5 millions de dollars, contre 11,5 millions pour la Costa Smerelda et 14 millions pour la petite île des French West Indies.

Selon le palmarès des enclaves de luxe calculé par Savills World Research, les autres destinations préférées, par ordre décroissant, sont Aspen (prix moyen d’un bien estimé à 13 millions de dollars), Monaco (24 M$), la Barbade (23 M$), Saint-Moritz (8,5 M$), les Seychelles (8 M$), les Maldives (6 M$), le lac de Côme (9 M$), la péninsule de Monterey (11 M$) en Californie, Gstaad (7 M$), Emirates Hills à Dubaï (8 M$), Verbier (10 M$), Palm Beach (8 M$), Vail (12 M$) dans le Colorado, Venise (5 M$), Malibu (18 M$), Courchevel (7 M$) et l‘île de Canouan (6 M$) voisine de Moustique dans l’archipel de Saint-Vincent et les Grenadines. Dans cette région des Caraïbes, les îles vierges britanniques et les Bahamas gardent également la cote. Si la mer Caraïbe demeure la Méditerranée des riches habitants des continents nord et sud-américain, elle attire aussi de plus en plus une clientèle russe. Les Brésiliens fortunés redécouvrent quant à eux leurs havres nationaux de Trancoso et Buzios.

La Méditerranée reste donc la destination de choix pour les individus fortunés, en particulier la péninsule de Saint-Jean-Cap-Ferrat, située à dix minutes de Nice et de Monaco, qui compte quelque 500 villas appartenant à des propriétaires milliardaires comme le co-fondateur de Microsoft, Paul Allen. « Cette région attire des acheteurs du monde entier, les plus actifs étant aujourd’hui d’origines du Moyen-Orient et de Russie. « Le marché s’est stabilisé après une chute de 10 % des prix en 2012, les projets de nouvelles taxes du président François Hollande sur les résidences secondaires se révélant moins draconiens que prévus » indique le document. La nouvelle fiscalité appliquée sur les plus-values immobilières fait cependant réfléchir les investisseurs.

En Sardaigne, Porto Cervo développé dans les années 1960 par l’Aga Khan devrait profiter des investissements qataris annoncés en 2012.

Aux États-Unis, Palm Beach, au nord de Miami en Floride, compte désormais 10 % de propriétaires russes. Plus au nord, les Hamptons restent le privilège des New-Yorkais. Au sud de Boston, sur la côte du Massachusetts, les îles Martha’s Vineyard et Chappaquiddick sont très recherchées aujourd’hui par le milieu du cinéma, tout comme Malibu, au nord de Los Angeles sur la côte Ouest du pays, qui attire aussi les grandes fortunes de la Silicon Valley. Sa plage de Carbon est d’ailleurs surnommée « Billionnaire’s Beach », la plage des milliardaires.

Pour les sports d’hiver, les stations de Saint-Moritz, Verbier et Gstaad profitent toujours des avantages fiscaux offerts par la Suisse et qui attirent les ressortissants britanniques, les européens du nord et maintenant les acheteurs asiatiques. Du côté des Alpes françaises, Val d’Isère, Courchevel et Megève séduisent les investisseurs européens ainsi qu’une clientèle russe. En Autriche, les individus fortunés du Moyen-Orient et de l’Europe de l’Est s’intéressent désormais à Sankt-Anton.

Les riches asiatiques n’ont pas la même culture de la résidence secondaire. Certains d’entre eux se sont offerts des châteaux et des vignes en France, en particulier dans le Bordelais, mais ils sont rares. La majorité d’entre eux préfère investir à domicile dans des projets d’infrastructures, dans des terres agricoles ou des programmes immobiliers. Leurs acquisitions se concentrent dans quelques enclaves, comme Surin près de Phuket et Koh Samui en Thaïlande, pays qui draine maintenant une clientèle de Hong Kong, d’Inde et de Russie.

À Bali en Indonésie, la péninsule de Bukit est réputée pour ses villas avec vue.

Au Japon, la station de ski de Niseko dans le nord du pays, sur l’île d’Hokkaido, est l’une des destinations préférées des riches japonais, et suscite l’intérêt des Australiens, des Chinois, des Coréens et des Malaisiens.

En Chine, l’île de Hainan confirme sa vocation touristique, notamment Sanya et sa riviera Haitang Bay. Les prévisions de croissance rapide du nombre d’armateurs de super-yachts entraînent la construction de plusieurs marinas et yachts-clubs.

Outre l’Écosse qui continue à voir affluer les amateurs de pêche au saumon et chasseurs de grouse, l’île allemande de Sylt a toujours ses fidèles, ainsi que les vignobles du Cap en Afrique du sud ou encore les Seychelles dans l’océan indien.

Les paradis golfiques de Quinta do Lago au Portugal, Sotogrande et La Zagaleta en Espagne, Wentworth au Royaume-Uni, ainsi que ceux de Dubaï ou d’Abou Dhabi aux Émirats arabes unis, figurent sur la carte des investissements.

Dans le futur, l’intérêt pour la Croatie et le Montenegro se renforce. Et l’assouplissement attendu de la fiscalité espagnole sur l’activité de location de super-yachts pourrait relancer l’archipel des Baléares et ses îles de Majorque, Minorque et Ibiza.

D’après l’institut Wealth-X, la planète comptait 189.835 personnes disposant d’un patrimoine supérieur à trente millions de dollars en 2012. Leur fortune cumulée était estimée à 26.000 milliards de dollars. Le rapport sur la richesse 2013 du cabinet Knight Franck estime que chacun de ces High Net Worth Individual (HNWI) possède en moyenne plus de trois propriétés dans le monde.

Luxe Revue



Commenter cet article

(requis)

(requis)

Un commentaire pour “Géographie des enclaves de luxe”