LXRV PHOTO BIJOUX CARTIER LUXE EXPOSITION PARIS FRANCE
Choc esthétique des couleurs, des matières et de la composition géométrique, cette broche Cartier New York a été exécutée en 1925 avec les pierres de la cliente, excepté le corail. Composition : platine, un diamant de forme coussin de 3,83 carats, un diamant de forme poire, diamants ronds taille ancienne, un cabochon d’émeraude de 15,12 carats et émail noir. Photo : N. Welsh, Collection Cartier (© Cartier).

Le style et l’histoire de Cartier au Grand Palais

PARIS, 21 NOVEMBRE 2013, LXRV – Surnommé le « joaillier des rois », Cartier expose à Paris, au Grand Palais, du 4 décembre 2013 au 16 février 2014, quelque six-cents pièces retraçant l’histoire et l’évolution de son empire créatif depuis sa fondation à Paris en 1847, au 29 de la rue Montorgueil, jusqu’aux années 1970. Une rétrospective qui offre l’occasion de rentrer dans l’intimité d’une société raffinée utilisant le bijou et l’accessoire pour leur beauté intrinsèque mais aussi pour leur fonction sociale, indique le dossier de presse.

L’événement est conçu comme une exposition d’histoire de l’art remontant le temps des usages et des styles : moderne dans les années 1910, puis Art Déco avec le noir et blanc en gage d’élégance (onyx, émail, cristal de roche…), exotique, tutti-frutti, géométrique… Documents d’archive, photographies publicitaires, gravures, revues de mode, témoignent du contexte et découvrent un peu des secrets de ces objets aussi pratiques que raffinés imaginés dans les ateliers, depuis les bijoux d’apparat jusqu’aux trésors plus personnels comme le nécessaire féminin, la boîte à cigarettes ou la montre-bracelet.

LXRV PHOTO DIADEME CARTIER LUXE BIJOUX EXPOSITION PARIS FRANCE« L’exposition la plus importante jamais consacrée à la maison Cartier » déclarent ses commissaires, Laurent Salomé et Laure Dalon, qui ont mis à l’honneur des pièces-phares, au premier rang desquels une série de diadèmes somptueux, illustrant la virtuosité des artisans joailliers tout autant que les ambitions d’une certaine clientèle.

Soulignant l’importance de l’horlogerie dans l’identité de Cartier, l’exposition regroupe également un nombre inédit de pendules mystérieuses, chefs-d’œuvre de raffinement et de savoir-faire.

La mise en scène n’oublie pas non plus d’associer les noms de certaines personnalités, actrices ou héritières, qui ont contribué à bâtir la légende : Grace de Monaco, Marjorie Merriweather Post, cliente la plus assidue de Cartier New York, Barbara Hutton, Marlene Dietrich, Liz Taylor, Maria Félix, la duchesse de Windsor…

LXRV PHOTO BRACELET PANTHERE CARTIER LUXE EXPOSITION PARIS FRANCEOù l’on apprend enfin que le premier décor « panthère » fut créé il y a tout juste cent ans, en 1914, quand une montre-bracelet est couverte du premier pavage irrégulier de diamants et d’onyx. Le bijou panthère ou l’image d’une féminité décomplexée, en trois dimensions. Dix ans plus tard, Cartier lançait la bague et le bracelet « trois anneaux » réunissant trois ors de couleurs différentes. Le style et le succès.

Luxe Revue



Commenter cet article

(requis)

(requis)