Considéré comme l’un des plus grands artistes du monde des comics, Alex Ross a su redonner vie aux super-héros classiques grâce à ses œuvres peintes à la gouache, dans la continuité des illustrations classiques américaines, telles que celles de Norman Rockwell que l’on retrouvait sur les couvertures du Saturday Evening Post au début du XXe siècle. Ci-dessus, une œuvre intitulée « Batman: Knight over Gotham » (1999), impression sur toile. (Collection d’Alex Ross, ™&©DC Comics. Tous droits réservés)

Le super dessinateur de Gotham, Alex Ross, expose à Paris

PARIS, 05 MARS 2014, LXRV – Ses gouaches photoréalistes représentent Batman, Captain America, Spiderman, Superman, Wonder Woman… Né dans l’Oregon aux États-Unis en 1970 avec le talent d’une mère illustratrice et la rigueur morale d’un père pasteur, Alex Ross est un maître du genre, formé à l’Academy for the Arts de Chicago et très influencé par l’imagination fertile et le style hyperréaliste de Salvador Dali. Apprenti dans la publicité, il est recruté dès l’âge de 19 ans par les éditions Marvel Comics pour faire partie de leur écurie de super dessinateurs de super-héros. Vingt-cinq ans plus tard, son œuvre est reconnue comme celle d’une star du pop-art. La preuve : l’exposition qui lui est consacrée à partir d’aujourd’hui à Paris, au  Mona Bismarck American Center, est organisée par le Musée Andy Warhol de Pittsburgh. Des dizaines de ses croquis, dessins, peintures et sculptures, réalisés de son enfance à aujourd’hui, sont ainsi présentés pour la première fois en France, retraçant une carrière intimement liée au panthéon de Gotham, cartooniste maintes fois honoré par ses pairs et sollicité par la télévision et le cinéma.

« Alex Ross a su apporter un nouveau souffle à l’industrie du comic book et a renforcé le lien entre le monde de l’art et de l’illustration » confie Jesse Kowalski, commissaire de l’exposition parisienne intitulée « Super-héros : l’art d’Alex Ross », organisée de façon thématique. La première galerie donne à voir une chronologie graphique sur l’histoire des comics américains au regard de celle de la bande dessinée franco-belge. Cette introduction met en perspective les origines de Superman et Batman avec celles de Tintin, Astérix, Lucky Luke pour ne citer qu’eux, permettant aux visiteurs d’appréhender l’exposition sous un angle historique.

Les autres galeries voient défiler les portraits de super-héros tels que Batman, Batgirl, Captain Marvel, Human Torch, Iron Man, les Avengers, Plastic Man, Spiderman…, mais aussi de vrais vilains, comme le Joker. Signe particulier commun à chacun d’entre eux : un caractère presque humain. « Les super-héros sont un mélange de mythe, de science-fiction, de mystère et de magie, chacun de ces styles étant mixé dans un gigantesque cocktail. Les meilleurs d’entre eux incarnent des vertus qu’il ne faut pas se priver d’essayer de trouver en nous-même » confie le super dessinateur de Gotham.

Luxe Revue



Commenter cet article

(requis)

(requis)