LXRV PHOTO AUTOMOBILE LUXE ROLLS ROYCE MONACO MULTIMILLIONNAIRES UHNWI MILLIARDAIRES WEALTH REPORT
Selon The Wealth Report, le nombre d'individus ultra fortunés a passé la barre des 170.000 en 2014. Le document confirme la montée en puissance de l'Asie et le pouvoir d'attraction de Monaco. Sur cette photo d'archive, la Principauté sert de décor naturel à un modèle Ghost . (© Rolls-Royce Motors Cars)

Le nombre de multimillionnaires à son plus haut niveau

LONDRES, 18 MARS 2015, LXRV – L’année 2014 a créé 5.200 nouveaux individus ultra fortunés, indiquent les auteurs du traditionnel Wealth Report publié chaque année à la même période depuis 2007 par l’enseigne immobilière Knight Frank. Le recensement 2014, effectué avec l’aide des experts de l’institut WealthInsight, estime la population globale des ultra high net worth individuals (UHNWI, individus disposant d’un patrimoine supérieur à 30 millions de dollars sans compter leur résidence principale) en hausse de +3,2 % à 172.850 membres.

Leur montant cumulé de fortune est désormais estimé à 20,8 mille milliards $, en hausse de 700 milliards par rapport à 2013, soit une progression moyenne de 1,9 milliard $ par jour.

Le top 5 de leur nombre par pays reste inchangé par rapport à 2013 : États-Unis (40.581), Japon (16.703), Allemagne (11.679), Royaume-Uni (10.547) et Chine (8.366).

Cette hiérarchie aura bougé dans 10 ans : les États-Unis (50.767) seront toujours devant le Japon (19.916) mais la Chine (15.681) aura dépassé l’Allemagne (14.481) et le Royaume-Uni (13.176).

Le rapport indique un nombre de 3.865 multimillionnaires pour la France en 2014, en progression de +2 % par rapport à 2013, +39 % par rapport à 2004. La prévision est de +14 % d’ici à 2024, soit 4.424 UHNWI.

Avec un nombre de 217 individus ultra fortunés, Monaco affiche la plus forte croissance mondiale par rapport à 2013 (+10 %) ainsi que la plus forte densité de multimillionnaires (574 pour 100.000 habitants), loin devant le Luxembourg, Singapour ou encore la Suisse. La population d’individus ultra fortunés aura pratiquement doublé en 2024 dans la Principauté grâce à sa « Midas Touch » soulignent les auteurs du rapport. Selon leurs observations, le marché de l’immobilier de luxe monégasque est toujours le plus cher de la planète (1 million de dollars pour 17 m², estimation de 15 m² en 2013), devant Hong Kong (20 m²), Londres (21 m²), New York (34 m²), Singapour (39 m²), Genève (39 m²), Shanghai (48 m²), Paris (50 m²).

En 2014, ce sont quinze personnes environ qui ont rejoint chaque jour le club des UHNWI. Selon ce même rythme de croisière attendu sur la période des 10 prochaines années, la population mondiale des multimillionnaires va augmenter de +34 % pour atteindre le nombre de 213.000.

Les plus fortes progressions d’ici à 2024 sont attendues en Afrique (+59 %), en Amérique latine (+50 %), en Asie (+48 %) et au Moyen-Orient (+40 %). L’Europe sera toujours la première région en nombre de multimillionnaires (75.945) mais l’Asie (62.399) aura dépassé l’Amérique du nord (56.159). L’Amérique latine (14.837) aura quant à elle dépassé le Moyen-Orient (10.198). L’Afrique en comptera 3.074.

L’augmentation moyenne du nombre d’individus ultra fortunés dans les pays émergents des MINT (acronyme pour Mexique, Indonésie, Nigeria et Turquie) ou des BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine), respectivement estimée à +76 % et +72 %, sera deux fois supérieure à celle de la planète.

À l’Est, la population de multimillionnaires va croître plus vite dans les anciens pays du bloc soviétique qu’en Russie où pratiquement un tiers des individus ultra fortunés souhaitent s’établir à l’étranger. Preuve de leur attachement à la riviera française, la liaison la plus fréquentée par les jets privés est celle reliant Moscou à Nice/Côte d’Azur, selon les statistiques communiquées par la société NetJets pour l’année 2013.

Par pays, les croissances les plus spectaculaires sur la période 2014 – 2024 se trouveront au Vietnam (+159 %), en Indonésie (+132 %), en Côte d’Ivoire (+119 %), au Venezuela (+115 %), au Kazakhstan (+114 %) et en Mongolie (+110 %).

Par villes, Singapour enregistrera la plus forte croissance de multimillionnaires d’ici à 2024, devant Hong Kong et New York.

En revanche, la valeur des biens immobiliers de luxe évolue selon une courbe de croissance générale plus modérée que celle du nombre des UHNWI. L’augmentation des prix, estimée à un peu plus de +2 %, est même inférieure à celle de 2,8% enregistrée en 2013. En 2014, le marché nord-américain affiche les meilleures performances, notamment New York (+18 %) et Aspen (+16 %). Celui de Bali (+15 %) occupe toujours la troisième place, devant Abou Dhabi (+14,7 %), San Francisco (+14,3 %), Cape Town et Muscat (+13,2 %) et Los Angeles (+13 %). Avec une hausse de +5 %, les villas de l’île Mustique et le marché d’Ibiza pointent à 35e place. Les prix de l’immobilier à St Barth n’ont pas bougé tandis que ceux constatés sur la Côte d’Azur enregistrent des baisses de l’ordre de -2 à -4 %, tout comme à Paris (-3,5%).

Selon l’indice « Big Spenders » identifiant les pays où les ressortissants et touristes multimillionnaires se montrent les plus dépensiers, il est conseillé aux marques de luxe de s’intéresser en priorité au Royaume-Uni, à la Chine, au Qatar, au Canada, à l’Inde, l’Arabie saoudite, la Suisse, le Mexique, Hong Kong et le Koweït.

Enfin, il n’y a pas que l’immobilier ou la finance qui comptent dans la vie d’un UHNWI, il y aussi les investissements dits « de passion ». The Wealth Report s’est fait une spécialité d’étudier leur rendement grâce à son indice KFLII (Knight Frank Luxury Investment Index). Il intègre cette année les diamants de couleur qui affichent une performance décennale de +167 %, devant les céramiques chinoises (+69 %) ou les montres (+68 %), mais derrière la joaillerie (+168 %), les timbres (+195 %), les pièces de monnaie (+232 %), le vin (+234 %), l’art (+252 %) et les voitures de collection (+487 %), ce dernier secteur ayant retrouvé un niveau normal : +16 % de rendement annuel en 2014 contre +28 % en 2013. Mais dans ce domaine, on sait que la vente d’une seule Ferrari GTO peut faire perdre la tête au marché.

Luxe Revue

Ndlr : cet article a fait l’objet de corrections le 18 mars 2015 à 19h00.



Commenter cet article

(requis)

(requis)