LXRV PHOTO AVION DAFFAIRES DASSAULT FALCON 7X MARCHE AVIATION AFFAIRES BUSINESS JET
2014 est une année de transition pour Dassault Aviation qui a livré dix Falcon de moins qu'en 2013, soit un total de 66 appareils dont 27 exemplaires de son modèle à long rayon d’action, le Falcon 7X, photographié ici dans le ciel de Londres. Le constructeur français développe actuellement deux autres modèles à large cabine, les Falcon 5X et 8X. (© Dassault Aviation - D. J. Spurdens)

Résultat record pour les constructeurs d’avions d’affaires en 2014

WASHINGTON, D.C., 12 FÉVRIER 2015, LXRV – Les livraisons d’avions d’affaires dans le monde en 2014 ont représenté 30 % de celles de l’aviation générale, soit 722 business-jets livrés sur un total de 2.454 avions, et ont généré une facture estimée à 22 Mrds $, soit 90 % du montant global du secteur (24,5 Mrds $), révèlent les chiffres publiés par l’association des constructeurs basée à Washington, GAMA (General Aviation Manufacturers Association). Ce montant s’inscrit comme le plus élevé de toute l’histoire du secteur : l’année 2008, considérée comme record avec 1.317 livraisons, avait généré un montant de 21,9 Mrds $. L’année 2009 avait été marquée par une chute de -33 % des livraisons à 874 avions d’affaires pour un montant de 17,4 Mrds $.

Il y a 20 ans, le marché des business-jets représentait 278 livraisons par an facturées 2,9 Mrds $, soit 80 % des revenus du secteur (3,7 Mrds $). En 2004, 592 business-jets avaient été livrés pour un montant de 10,4 Mrds $ représentant 86 % de la facture totale.

En 2014, le segment des business-jets a enregistré une croissance en volume estimée à +6,5 %, plus forte que le secteur (+4,3 %) pour des facturations en hausse de +4,5 % reflétant l’activité générale. Les revenus générés par les livraisons d’avions d’affaires ont progressé de pratiquement un milliard de dollars l’an dernier.

L’Amérique du Nord représente 52,2 % des livraisons, suivie par l’Europe qui progresse à 19,5 %. L’Asie-Pacifique compte pour 10,9 %, devant l’Amérique latine (9,4 %), le Moyen-Orient et l’Afrique (7,9 %).

En 2014, le constructeur canadien Bombardier a livré 204 business-jets, devant les Américains Textron-Cessna (159) et Gulfstream (150), et le Brésilien Embraer (116).

Le constructeur français Dassault Aviation a livré 27 Falcon 7X, 18 Falcon 2000LXS, 13 Falcon 2000S et 8 Falcon 900LX.

Boeing a livré deux fois plus de business-jets (10) que les Airbus de luxe (Corporate Jet).

Les avions à long rayon d’action continuent de profiter de la dynamique enclenchée depuis plusieurs années, nous confie le patron éponyme du cabinet américain de consulting aérien, Rolland Vincent. Il prédit une croissance de +4 % pour les livraisons de business-jets en 2015, soit 743 appareils, avec les États-Unis comme moteur principal du marché. « L’intérêt se confirme pour les modèles à ultra long rayon d’action actuellement en développement, tels que le Falcon 8X et les Global 7000 / 8000, car ils remplaceront la génération actuelle d’appareils à large cabine » explique-t-il, avant de souligner : « pour la première fois depuis des années, nos enquêtes font aussi ressortir un sentiment de confiance de la part des propriétaires et opérateurs d’appareils légers et intermédiaires, plus fort que celui des acteurs du haut de catalogue. Cet optimisme se traduira par une hausse des ventes de ces catégories d’avions en 2015, notamment aux États-Unis où les deux tiers de la flotte mondiale sont basés ».

La forte croissance enregistrée par ces modèles est d’autant plus une bonne nouvelle que la catégorie inférieure des avions a été la plus touchée par la crise financière mondiale, commente un autre consultant aérien, Richard Aboulafia. Il ajoute : « Elle démontre qu’il y a une forte reprise du marché sur une grande échelle et que celle-ci est clairement liée à l’économie des États-Unis ».

Luxe Revue



Commenter cet article

(requis)

(requis)