La maquette du giga-yacht MyWorld dessinée par les architectes navals de Newcruise. Dissimulé dans les cales de la superstructure : un puit central de lancement de ses deux sous-marins. Au sommet, 24 mètres au dessus du niveau de la mer, sa plate-forme d'observation. Le navire est à propulsion diesel-électrique. (© Newcruise 2013)

Tendance giga-yacht : le projet MyWorld de 180 mètres

HAMBOURG, 5 JANVIER 2013, LXRV – Deux hélicoptères Augusta Grand, une vedette rapide, deux navettes, deux bateaux de plongée, cinq jet-skis, deux catamarans de plage, quatre vedettes de sauvetage, un véhicule amphibie, deux limousines… Le garage du giga-yacht MyWorld imaginé par l’agence de design allemande Newcruise est à la hauteur de sa devise : « Ne laissez pas des frontières limiter votre vie ».

L’exercice de style sur une longueur de 180 mètres et une hauteur de huit ponts permet en effet d’affronter n’importe quel horizon.

MyWorld accueille à son bord jusqu’à trente-quatre passagers et soixante-huit membres d’équipage. Outre les aménagements classiques (suite propriétaire et cabines VIP, salles de conférences, cinéma, boite de nuit, etc.), le navire est également équipé d’un café internet, d’un hôpital privé et d’une chambre de décompression.

Les plans de ce palais flottant surpassent en démesure les 163 mètres du plus grand giga-yacht de la planète, Eclipse, qui est aujourd’hui la propriété du milliardaire russe, Roman Abramovich. Il sera détrôné quand sera mis à l’eau, sans doute en 2013, le giga-yacht Azzam d’une longueur estimée entre 180 mètres et 200 mètres.

D’après le Global Order Book de nos confrères spécialisés, Boat International, 692 super-yachts de plus de 24 mètres étaient en construction en 2012. Sur ce total, seize projets dépassent les 100 mètres et quatre sont des voiliers : Dubois 101m (101 mètres), Solar (108 mètres), Dream Symphony (141 mètres) et White Pearl (147 mètres).

« Il n’y a pas si longtemps, les yachts d’une longueur supérieure à 120 mètres étaient considérés comme des espèces rares et non conventionnelles. Mais les temps ont changé. Nous sommes de plus en plus consultés sur des projets de très grandes unités » confirment Roland Krueger et Katharina Raczek de Newcruise.

Luxe Revue



Commenter cet article

(requis)

(requis)